La naissance des jeux de hasard et d’argent

maxresdefault (17)Les jeux d’argent ont toujours passionné les hommes. Il n’y a donc rien d’étonnant à retrouver au fil des siècles des traces de joueurs invétérés dans les œuvres écrites.

Et même si nous sommes dans l’impossibilité de dater et de localiser précisément l’apparition des jeux de hasard, on considère souvent que leur origine remonte à l’ancienne Babylone, ou à l’Égypte avec l’invention des premiers jeux de société, soit 3 000 ans avant J.-C., ou encore à la Chine (soit sept siècles plus tard). Mais force est de constater que le jeu a été présent dans presque toutes les sociétés.

En réalité, on a même trouvé des traces d’objets servant à faire des tirages aléatoires dans les vestiges de civilisations plus anciennes. Inutile de préciser que les jeux de l’époque semblent très loin des Jeux de roulette que l’on trouve aujourd’hui dans les établissements de jeu ou en ligne.

Des fouilles archéologiques auraient même permis de déterrer des bâtons de jeu qui remonteraient à 6 000 ans avant J.-C. ainsi que des petits objets servant aux jeux vers 10 000 ans avant J.-C.

Cinq siècles avant J.-C., les enfants jouaient à Ostrakinda, (composé du mot huitre et enfant), qui deviendra plus tard le jeu de pile ou face. Ils utilisaient un coquillage blanc d’un côté et noir de l’autre, le jetaient en l’air en criant “jour ou nuit” en attendant qu’il retombe sur l’une des faces.

On dit que les jeux auraient été créés dans le but de prédire l’avenir et la volonté des dieux, ce qui n’a rien d’étonnant étant donné l’importance des croyances de l’époque.

Mais très tôt, les autorités interdirent les jeux. Dans l’empire Romain comme en Grèce, chez les juifs, les chrétiens et les musulmans, les jeux d’osselets et de dés furent rapidement bannis. Des interdictions que l’on retrouve tout au long de l’histoire des jeux et jusqu’à aujourd’hui.

Leave a Reply